Oyazgur

smic ?

2012-05-09 20.52.45

 

Hier, je venais de m’aérer les pollens et de secouer mes neurones champêtres quand, dans les cahots du retour, la réalité en uniforme me saisit au saut du train.

Rien à faire. Rien à dire. Circulez, il n’y a rien à voir (décidément, c’est le néant).

 

 

 

2012-05-09 20.52.04

 

Bon, je décide de garder les odeurs d’herbe fraichement coupée et les réflexions pédagogiques de la journée bien en vedettes, histoire de ne pas flancher et de garder un peu d’élan pour le reste de la semaine (vu qu’on est que lundi, j’ai tout intérêt à anticiper…).

2012-05-09 20.38.55

Mais finalement, ça ne part pas si facilement.

2012-05-09 20.38.33Vraiment pas facilement.

Ça me trotte dans la tête même.

Je devrais compter les mailles quand je me 2012-05-13 21.27.54mets à compter des amendes.

2012-05-13 21.01.57Alors, deux amendes sur la gauche de 45€ chacune qui nous font 90 et une à droite qui nous fait 135€. Trois contrôleurs mobilisés plus 3 flics et une fliquette spécialisés SNCF en haie d’honneur mention vérification d’identité… ça nous fait 3 + 4, 7 et on ajoute 2 pour les invisibles qu’on ne voit pas mais qui ont répondu au téléphone.

Mettons, pour les commodités de la démonstration, que toutes ces personnes sont payées au SMIC (tou-te-s celles et ceux qui penseraient que je fais ça par facilité parce que je suis nulle en calcul sont des mauvaises langues – surtout vu la valorisation dernière dudit smic : continuez donc à lire). Le smic ayant été revu à la hausse cette année, il est maintenant de 9,43 € brut (vous voyez que ce n’est pas facile), ce qui nous fait du 7,39 € net, pour celles et ceux qui seraient intéressés.

Ne prenons que le temps strico sensu de l’opération, c’est-à-dire 2 heures entre le début du contrôle dans le wagon et la descente du train avec accueil personnalisé (ceci n’est pas une pipe. Ceci est un euphémisme). 2 (heures) par 9 (n’oubliez pas les invisibles), ça nous fait 18, qu’on smiquent : 18 x 9,43 = 169,74 pour être précise.

Les amendes escomptées – 135€ – moins les moyens mis en œuvre pour les avoir – 169,74 – égale : moins 34,74. La logique m’échappe. Surtout que ces agents, les uns comme les autres, sont payés plus que le SMIC (et tant mieux !), qu’il devait y avoir bien plus d’invisibles que ceux que j’ai compté, que j’ai oublié les forfaits du téléphone, le papier, l’encre, l’usure des chaussures, l’essence de la voiture, la tête m’en tourne. Mais la logique m’échappe toujours.

A moins que la conclusion ne soit en définitive bien simple : ça coûte cher d’entretenir un climat d’insécurité. Ça coûte cher la tolérance zéro. Ça coûte cher la privation de liberté.

2012-05-18 03.14.24

 

Une maille serrée, je tire, une boucle, je pique, bride, bride, bride, bride, bride, bride, bride, trois mailles en l’air, je pique… retourner dans le soleil.

 

 

 

 

 

Publicités
Cette entrée a été publiée le 28 mai 2013 à 10:07 et est classée dans Broderie, Couleurs, Crochet, Oya. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :