Oyazgur

Et de une !

Voilà, le choix est fait. Cela dit, ce n’était pas difficile, une commande à finir avant début décembre, ça vous motive son équipe d’aiguilles !

 
Longbourn_1_R

Un point déjà pratiqué, même qu’à l’époque, il m’avait donné du fil à retordre et il m’avait bien fallu 4 ou 5 essais avant de l’apprivoiser. Cette fois, c’est sans souci, l’aiguille légère et le sourire au lèvre que je reprends la dentelle, dans un fil blanc neige, éclatant et brillant de viscose.

Longbourn_3_gros plan jonction poignet main_R

 

Je monte en rond. D’abord des côtes pour le poignet, puis, en alternant : le point de dentelle et rangée de double jetés : c’est là que passeront les cordons qui courent jusque sur le milieu de la main.

Longbourn_2

 

 

Comme elle m’a dit: « il me plait que les mitaines montent jusqu’au coude… » je n’ai pas lésiné sur la longueur. En espérant que ça lui monte effectivement jusqu’au coude ! Une fois là haut, j’arrête les doubles jetés pour les cordons et continue la dentelle sur tout le tour. Longbourn_4_gousset pouce_R

 

 

Et commence presque aussitôt le « gousset » pour le pouce. Une maille, j’augmente de chaque côté, et construit petit à petit le dessin. Du point mousse pour mettre en relief la dentelle qui serpente. Augmenter régulièrement pour suivre la forme du doigt.

 

 

 

longbourn_5_mailles en attente pouce_R

 

 

S’arrêter à temps ! Et mettre les mailles en attente, je les reprendrai plus tard pour finir le pouce.

 

 

Longbourn_6_main_R

 

Pour le moment, la main s’impatiente et veut monter, encore un peu. Alors, je continue, encore un peu, derniers jetés, quelques diminutions et puis, comme un écho, quatre rangs de côtes. Expire, c’est fini.

Longbourn_9_pouce terminé_R

 

 

On reprend son souffle et, accessoirement, les mailles en attente. 13 pour le bonheur, une pour le rab. Et là encore,monter, monter, de quelques rangs avant de mettre le coup de dent final qui scie le fil. Les rentrer.

 

Longbourn_10_mitainte terminée_R

 

 

Les rentrer et vérifier, à la lumière toujours nocturne en ce moment : c’est bon tout va bien. Yapluka pour la deuxième.

 

 

 

Et comme, par miracle, j’ai croisé le jour : une dernière petite photo, plus fidèle à la couleur réelle. Et de une ! Longbourn_10_mitainte terminée_couleurOK_R

Publicités
Cette entrée a été publiée le 25 novembre 2013 à 16:38 et est classée dans Dentelle, Gants, Techniques, Tricot. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Et de une !

  1. Le , jeannepe a dit:

    Alors ça c’est fou. Je n’aurais jamais pensé que des explications de tricot pussent être si poétiques… Elles le sont tellement que le subjonctif s’impose !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :