Oyazgur

Mes bras s’insurgent : marre de porter des cartons pour les poser à gauche et les remettre à droite à peine une tasse de thé plus tard ! Marre de ce cerveau qui ne sait ni ce qu’il veut ni là où il a mis les choses ! (En fait, pour tout dire, ils font les fièrs, mais c’est qu’ils commencent à être ramollis ! Je ferme ici la parenthèse, mais continue mon histoire).

IMGP2214

 

C’est vrai qu’entre enduit, rouleau,  cartons et déplacement d’étagères (je deviens pro pour le passage des portes), je me spécialise dans le gros oeuvre. Alors, au moment de se poser, mes doigts me chatouillent une envie de minutie, de détail, de lenteur. Bref, de la broderie !

J’ai toujours mes fleurs rêvées à finir, pour un projet qui verra – peut-être ! – le jour un de ces quatre.

 

Mais la fatigue faisant, c’est l’apaisement du geste répétitif qui suit IMGP2215les fils sans avoir à décider où se poser que je cherche. Alors forcément : du point de croix ! Longtemps, trèèès longtemps que je n’y ai pas touché. Une toile au tramage fin (11 fils au cm), quelques fils de soie pour la douceur des teintes et le velouté sous les doigts (je vous promets, ça change du scotch et du carton !), et puis, qui m’attendait patiemment, une ébauche d’oiseau.

IMGP2216

 

Avant de prendre l’aiguille, faire glisser le poil du pinceau  (noooon ! Pas le rouleauuuu !) pour s’essayer à quelques couleurs.

 

 

IMGP2218

 

Encore un peu de patience avant de se saisir de l’aiguille, pour dessiner quelques ronds.

Tout cela inspiré par le must de la mode masculine au XVIIIe siècle à la cour, et indémodable chez les Alsaciens jusqu’à il n’y a pas si longtemps (enfin, faut pas exagérer…). A coordonner, pour un total look, avec des bretelles brodées coordonnées.

IMGP2255

 

Bouton alsacien, tiré du livre Broder sans compter, publié par le musée alsacien

 

Publicités
Cette entrée a été publiée le 4 avril 2014 à 05:46 et est classée dans Broderie, Couleurs, Potager, Techniques, Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “

  1. Pingback: Y a plus qu’à couper… | Oyazgur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :