Oyazgur

Devinette, la fin du suspens

On parla avec bonheur d’un petit paradis breton, de pois chiche et de paysages… d’un écureuil aussi, et de ses noisettes perdues… alors ? la réponse en images !

IMGP2470

 

 

Le matin, nez au vent entre deux branches… heureux d’un rayon de soleil avant le lever de tous les autres

 

 

 

 

IMGP2469

 

 

 

il est plus fort que la mouche quand il s’agit de perturber la classe et ne refuse jamais l’occasion d’aller patouiller en sautillant

 

 

 

IMGP2471

 

 

 

 

 

Il accumule, patiemment le fruit de ses recherches, les range, les couve : son trésor…

et souvent, quand même, un peu casse-graine sur les bords !

 

 

 

L’écureuil, pour ceux qui auraient encore un doute (notamment sur l’aspect quelque peu « kangourou » du bestiau…)

Réalisation

  • temps : 2 jours environ
  • fil : un tout vieux fil récupéré, de la pingouin dans un pur style années… où le bleu, le marron et le blanc des lettres n’ont même pas peur de s’afficher ensemble.
  • aiguilles : n°3, avec quatre aiguilles doubles-pointes et du crochet pour la queue
  • taille : une quinzaine de centimètres de haut en bas et du bout des pattes au bout fou de la queue
Publicités
Cette entrée a été publiée le 17 mai 2014 à 05:48 et est classée dans Ménagerie, Tricot. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

3 réflexions sur “Devinette, la fin du suspens

  1. Trop mignon cet écureuil !

  2. Pingback: le curieux oeil | Oyazgur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :