Oyazgur

Il n’y a pas que les jours qui raccourcissent !

Je ne m’étendrais pas sur la météo… IMGP3505juste dire que ça donne envie de tricoter des pulls, des grosses chaussettes et plein de châles (voui voui, quelques idées bien précises se dessinent. D’ailleurs, j’ai également mon neurone hivernal qui s’est mis en marche – c’est déprimant, mais, comme tous les ans, j’ai la naïveté de croire que cela m’évitera quelques crampes à la veille de Noël).

En revanche, je m’attarderai un peu plus sur mon ouvrage perlé, que vous connaissez déjà. Pas pour dire que les chats ont pris ma pelote comme terrain de jeu cette nuit, ni qu’ils ont testé la capacité du châle à se transformer en couette. Non non, je préfère laisser mon désappointement matinal dans l’ombre…

j’ai quelques bidouilles finies qui attendent sagement dans mes tiroirs de pouvoir s’exposer. Mais ma modèle fétiche, préférée et unique (n’y voyez rien de paradoxal) est aussi une laborieuse de la semaine et, vu la météo (non, je n’en parlerai pas) je ne pense pouvoir compter sur sa contribution lumineuse que le week-end venu. Alors, qu’à cela ne tienne, j’ai programmé une magistrale séance, brownie à l’appui. Faut donc finir, et pour cela, y a qu’à raccourcir les rangs afin qu’ils aillent plus vite !

IMGP3506

 

Raccourcir les rangs, raccourcir les rangs… je vois déjà d’ici la perplexité de certain-e-s… je vous explique : ça, c’est le côté du châle. Comme on peut le constater : des trous-trous, des perles, et peu de pleins.

 

IMGP3507

Et maintenant, le centre du châle, beaucoup plus opaque (puisque travaillé en jersey). Alors, comment se fait-ce ?

J’ai bien toutes mes mailles sur les aiguilles (je ne vous prends pas la photo, elle dépasse mes capacités de cadrage), mais je fais ce qu’on appelle des rangs raccourcis. Dans le principe, on part des mailles du centre (13 ici) que l’on travaille sur un aller-retour pour ensuite rajouter 4 mailles de chaque côté à chaque fin de rang. Résultat : on a de plus en plus de mailles à mesure que le tricot monte et parallèlement, cela va « creuser » l’ouvrage : le milieu aura plus de hauteur que les bords. C’est cela qui va donner sa forme à ce châle.

IMGP3508

 

 

Et dans le détail, ça donne ça : quand on arrive au bout de ce que l’on a tricoté, ça fait comme un trou. IMGP3510

 

 

 

On fait alors une diminution, histoire de combler la béance. Ensuite, on rallonge un peu le rang, en tricotant quatre mailles en plus. On repart dans l’autre sens, où on fait pareil.

 

IMGP3511

Et voilà comment les rangs divorcent de la météo : ils rallongent et nous promettent chaleur tandis que nous grelottons en comptant les minutes que le soleil nous enlève.

(Moralité : l’année prochaine, je fais comme toute personne censée : au mois d’août, je vais très très dans le Sud)

 

Publicités
Cette entrée a été publiée le 19 août 2014 à 19:37 et est classée dans Châles, Dentelle, Techniques, Tricot, Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

4 réflexions sur “Il n’y a pas que les jours qui raccourcissent !

  1. Un châle qui promet d’être sublime, pas étonnant que les chats s’y intéressent de près ^^

  2. Le , jeannepe a dit:

    C’est quand la prochaine séance photo/brownie ?

    • MMmh, faut me laisser un peu de temps : j’ai sur le feu un certain nombre de trucs à finir et fignoler. Notamment des doudous et une bouillotte (affaire à suivre). T’en es ?

  3. Le , jeannepe a dit:

    J’en suis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :