Oyazgur

Vert givré

IMGP4222

 

Ce matin, c’était comme ça par là fenêtre, du gris cotonneux qui tranche sur le vert dur des branches de pin.

Un temps à regarder le brouillard jouer dehors, bien abri derrière la fenêtre, les mains sur le radiateur.

Un temps à se construire un nid, à s’y pelotonner et s’y fondre pour la journée.

IMGP4213

 

 

Et ça tombait à pic, car j’en avais justement un sous la main : un peu plus de deux mètres de vert de shetland pour la robustesse et quelques centaines de grammes d’acrylique en guise de sofa.

 

 

Et puis j’avais aussi des devoirs à faire. IMGP4227La consigne : faut qu’elles soient grandes, au moins à mi-bras, en vert et gris, avec des motifs inspirés des moufles turques que l’on voit par ou par . Et puis aussi qu’elles montent jusqu’au doigt, qu’il y ait un trou pour le pouce, et qu’elles soient plutôt grises pour trancher avec le vert du manteau qu’elles accompagneront, mais qu’elles restent douces (ce qui veut dire qu’il faut que le gris soit dedans/dehors et le vert ni trop dehors ni trop dedans…)

IMGP4220

 

Après quelques heures de coloriage qui ont épuisé mon assistant et tenu mon entourage en respect (ça, c’est grâce aux rides de concentration sur le front : de dos, ça en impose !)

IMGP4228

 

 

 

Voici que je m’embarque dans mon montage de mailles, 48 au total. 48, c’est formidable, c’est un multiple de deux,  un multiple de 4, un multiple de 8… enfin bref, le graal (un peu comme 64, mais dans un autre genre).

IMGP4229

 

Oui bon, passons. En tous cas, je m’emballe tellement que je ne vois pas les rangs passer et comment dire… bah, elles ont allègrement dépassé le mi-bras… Disons qu’elles auront le mérite d’être bien chaudes en plus de porter en elle une dose d’enthousiasme !

IMGP4224

 

 

Et puis, c’est qu’elles invitent au voyage ces mitaines, avec des rayures tout droit sortie d’une inspiration de chaussettes dans un village turc

 

IMGP4225

 

 

Un passage par la Norvège et ses chevrons aux allures de sommets montagneux

 

IMGP4226

 

 

 

Pour finir dans un pays qui n’existe pas, un damier avec un pied dans le Bosphore et l’autre dans le grand Nord

 

 

PS : on m’annonce même en coulisse que 8 c’est un multiple de 6, de 12, d 16, de 24 forcément… enfin, vraiment le pied matheux en même temps que tricoteux !

Publicités
Cette entrée a été publiée le 7 janvier 2015 à 16:04 et est classée dans Couleurs, Gants, graphique, Inspirations, Tricot. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

7 réflexions sur “Vert givré

  1. Trop jolies ces mitaines !!! 🙂

  2. Elles sont sublimes !

    • Oh merci !
      Elles sont parties chez leur propriétaire qui me les avait demandé pour assortir à son manteau. J’espère qu’elles lui plairont tout autant et j’ai hâte de voir l’ensemble final.

  3. Le , jeannepe a dit:

    Je tiens à dire que c’est 48 et non 8 qui est un multiple de 6, 8, 12, 16, 24 et même… 48 ! La vie est belle.

  4. Pingback: et une tranche de vie, une ! | Oyazgur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :