Oyazgur

Samedi matin

Je crois que la journée d’hier a eu raison de moi… des heures à subir les vibrations de l’asphalte en jouant des pédales, quelques autres à patienter derrière des guichets de verre – finir par reconnaître les habitués du lieu – et les heures qui s’enchainent et s’échouent dans la belle humeur et une panne de courant…

Alors ce matin, j’enfilerais bien des mètres et des mètres de mailles en l’air. Mais comme je sais quand même bien que ça ne sert à rien, je cherche quoi faire. J’ai oublié mes explications au bureau, ma pelote d’alpaga rouille est dans l’autre pièce et il faudrait se lever, tous les fils de mes dernières chaussettes sont rentrés, il n’y a plus qu’à les photographier, mais il pleut.

J’ai bien un peu de couture à faire mais là encore, il faudrait se lever…

Et puis j’ai le dos bloqué

et puis il pleut

et puis y a plus de thé

 

Bon, à force, c’est de toute façon l’heure d’y allerIMGP5682

Publicités
Cette entrée a été publiée le 14 mai 2016 à 06:10 et est classée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :