Oyazgur

Fatigue douce

IMGP5769

Je ne comprends pas pourquoi je me plante autant sur un motif pourtant simple et qui ne devrait me poser aucun problème arithmétique… et pourtant, hier soir encore, j’ai défait un rang pour le refaire… à l’identique !

 

IMGP5768

 Je ne comprends pas… ce ne peut tout de même pas être la fatigue. Rho ! Non ! Il n’y a pas de raisons !

Non, ce doit être pour profiter encore un peu plus longtemps de la chaleur douce de ce fil, de son toucher soyeux, du mouvement hypnotique de la maille qui glisse sur l’aiguille.

IMG_20160706_153637

Ou pour prolonger un peu l’instant :  chaleur du sable, des mots, des corps serrés sur un peştemal bleuté. Bruits des rires, ton qui monte, qui redescend, silence et grondement des vagues.

 

 

 

 

Publicités
Cette entrée a été publiée le 9 juillet 2016 à 08:32 et est classée dans Châles, Couleurs, graphique, Tricot. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :