Oyazgur

ça me pomponne

img_20161216_101724

Je hais les pompons

img_20161216_103813

Je hais les pompons

Mais à chaque fois, ils renforcent mon admiration pour les dix doigts qui, quand j’étais petite, en offrirent des géants à mes yeux. Deux, jaunes, poussin tout ébouriffé, bec de carton et yeux de papiers. De la patience, de la patience et encore de la patience.

img_20161216_104605

Je hais les pompons

je n’y vois que les mètres et les mètres de fil que je sacrifie à la pomponnade, alors qu’ils pourraient tisser des chaussettes toutes douces, dessiner des treillages sur des moufles, vivifier la dentelle d’un châle.

img_20161216_110051

Je hais les pompons.

ça demande de la précision, faut couper bien au milieu, faut égaliser, encore et encore. Et je n’y coupe jamais au centimètre ratiboisé faute de savoir couper droit. Les pompons, c’est un peu comme la frange : faut tailler à gauche, puis à droite pour rectifier. Et recommencer à gauche, sauf qu’à droite… D’ailleurs, je n’ai plus de frange.  img_20161216_110937  Je hais les pompons.

Mais c’est vrai que, quand même, c’est mignon.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 16 décembre 2016 à 10:51 et est classée dans Bonnets, Couleurs, Inspirations, Tricot. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :